Barbara Bienvenue simule une 4e grossesse

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Saint-Jérôme ) Après avoir promis sur les ondes de TVA de cesser de simuler des grossesses et de se faire traiter pour ses problèmes allégués de maladie mentale, Barbara Bienvenue a récidivé et elle a fait une autre victime.

Mathis Morin, un citoyen de Saint-Jérôme, a été dans l’attente d’une fausse naissance en 2017. Le bébé n’a jamais existé. Il est la dernière victime en date de Barbara Bienvenue. La femme se fait aussi appeler Doris Bienvenue ou Mme Blind.

La récidiviste des fausses grossesses avait pourtant juré de cesser de feindre des grossesses à ses conjoints.

« J’ai perdu au moins 2000$ et je suis sur l’aide sociale. C’est beaucoup d’argent », a expliqué Mathis Morin qui a d’abord levé le voile sur sa mésaventure en entrevue avec Paul Houde sur les ondes du 98,5 FM avant de parler à monjournal.ca.

L’homme de la banlieue de Saint-Jérôme a rencontré Barbara Bienvenue dans un centre d’aide à l’Église de Saint-Jérôme. Ils ont finalement aménagé ensemble. Peu de temps après, elle lui a annoncé qu’elle était enceinte. L’heureuse nouvelle aura des conséquences psychologiques et financières sur Mathis Morin.

La fille dénonce la mère

C’est la propre fille de Barbara Bienvenue qui a trahie sa mère. « Elle m’a contacté pour m’expliquer ce qui s’est passé à l’époque. J’ai vérifié sur les réseaux sociaux et sur Internet et j’étais sur le choc. Je me suis fait avoir », a lancé M. Morin

Ce dernier l’a confrontée et elle a préféré quitter leur appartement plutôt que de devoir s’expliquer. Des connaissances à Mme Bienvenue sont venues récupérer ses effets personnels jeudi soir. Le tout s’est bien déroulé, mais M. Morin ignore toujours où Barbara Bienvenue se cache.

La femme aurait aussi simulé un cancer. Elle faisait croire aussi qu’elle était infirmière. Elle a travaillé au CSSS Thérèse-De Blainville.

Pas une maladie mentale

Pour le docteur en psychologie, Hubert Van Gijseghem il ne s’agit pas nécessairement une maladie mentale mais plutôt de la mythomanie. « Je n’ai pas étudié son cas, mais cela semble plus être de la mythomanie. Elle recherche de l’attention. Il y a aussi une composante d’argent et de survie. C’est le moyen qu’elle peut avoir trouvé pour obtenir de l’attention ou de l’argent », estime ce dernier.

Pour le criminologue Jean-Pierre Rancourt, la dame pourrait se faire poursuivre pour fraude et s’exposer à la prison. « Si la victime porte plainte et prouve que de l’argent a été remis à la femme sous un faux prétexte, c’est de la fraude », a clarifié Me Rancourt.

Il serait impossible de poursuivre une femme qui feint une grossesse ou même des grossesses à répétition. Il est toutefois possible de le faire si cette dernière obtient des gains ou avantages à l’aide de ce stratagème, selon Me Rancourt.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Coupon Rabais
Partagez

Commentez