Bombardier: Washington veut clouer la Série C au sol?

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Deuxième tempête en moins d’un mois pour la Série C de Bombardier. Après avoir imposé des droits compensatoires de 220%, voilà que Washington rajoute des droits antidumping de 79,82% « pour avoir vendu des avions à des prix inférieurs au prix réel. »

C’est une autre véritable douche froide pour l’industrie aéronautique du Canada. La nouvelle est tombée vendredi (6 octobre), peu avant le long congé de l’Action de Grâce. Les nouveaux droits antidumping de 79,82% s’ajoutent aux  droits compensatoires, ce qui porte les taxes d’importation d’un appareil de la Série C aux États-Unis à plus de 300%. Un avionneur américain, comme Delta Airlines devra payer quatre fois le prix initial d’achat pour acquérir un appareil de la Série C.

Ce nouveau camouflet à l’endroit de Bombardier est la résultante de la même plainte de l’avionneur Boeing qui avait donné les droits compensatoires de 220%. La compagnie américaine accuse Bombardier d’avoir été subventionné pour le développement de son dernier né en plus de l’avoir vendu à rabais à Delta. Selon Boeing, Bombardier aurait vendu ses avions à près de 20 millions de dollars, alors que le prix devrait plutôt avoisiner les 30 millions.

Pour le moment, Bombardier et les gouvernements provincial et fédéral ont encore le temps de plaider leur cause puisque la taxe ne s’appliquera que lorsque Delta prendra possession des appareils qui ne sont toujours pas encore en production. Les premières livraisons devraient avoir lieu au début du printemps et la décision finale du gouvernement américain devrait être prise au début de l’année prochaine.

Réplique cinglante de Bombardier

D’ici là, Boeing devra faire la preuve que Bombardier cause un préjudice à l’avionneur américain. La réplique la plus cinglante est venue de la direction de Bombardier.

« C’est un peu difficile de plaider le dommage quand vous ne produisez pas d’avion dans ce segment et que vous n’avez pas proposé d’appareil à Delta », a expliqué Olivier Marcil, vice-président aux relations publiques chez Bombardier Aéronautique.

Toujours selon Bombardier, le géant américain interpréterait les lois américaines sur le commerce de façon grossière et caricaturale à des fins égoïstes et sans bonne raison.

« Ces décisions relèves d’une application excessive et totalement inappropriée de certaines lois américaines, visant de toute évidence à empêcher les avions de la Séries C à accéder au marché des États-Unis, sans égard aux impacts négatifs sur l’industrie aéronautique, les emplois, les compagnies aériennes et les voyageurs américains. (…) Nous demeurons confiants qu’à la fin du processus, la Commission du commerce international des États-Unis tirera les conclusions qui s’imposent », ajoute M. Marcil.

Bombardier a jusqu’à la fin de l’année pour expliquer sa position au gouvernement américain et faire la démonstration qu’elle ne cause aucun préjudice à Boeing.

De vives réactions politiques

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland a rappelé sa grande déception et son désaccord envers ces deux décisions en spécifiant que Bombardier ne causait aucun préjudice à l’avionneur américain. Elle a laissé entendre à nouveau que le gouvernement américain se tirait dans le pied puisque près de 22 000 emplois américains bien rémunérés dépendent de Bombardier et entre autres de la Série C.

La collègue de Mme Freeland au niveau provincial est tout aussi indignée.

« Qu’on soit rendu à 200 ou 300 %, les chiffres sont vraiment dans le domaine de l’absurde », a lancé la ministre de l’Économie, de la science et de l’innovation, Dominique Anglade.

Du côté du Bloc Québécois, le porte-parole en matière de Commerce international, M. Gabriel Ste-Marie n’y est pas allée de main morte par voie de communiqué: « À 220% de droits compensatoires, les États-Unis avaient déjà les deux pieds dans le ridicule. Mais avec l’ajout d’un autre 80%, ils redoublent d’insultes. »

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Coupon Rabais
Partagez

Commentez