Centre communautaire d’Oka: le projet est arrêté

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Oka) La construction du Centre communautaire d’Oka est arrêtée depuis décembre dernier parce que des erreurs dans la construction de la fondation ont été commises. Un manque d’expérience technique du gestionnaire du projet serait à l’origine de ce cafouillage.

Le conseiller municipal d’Oka et directeur de la maison des Jeunes d’Oka, Jean-François Girard serait en partie responsable de l’arrêt de la construction du centre communautaire d’Oka. Ce dernier est l’initiateur de cet ambitieux projet d’un million de dollars subventionné à près de 90% par les gouvernements fédéral et provincial ainsi que par la municipalité d’Oka.

« Il y a eu beaucoup de délais à cause de plans incomplets qui se faisaient refuser par la municipalité d’Oka en raison de la réglementation municipale au début », explique Vanessa Bowes, présidente du conseil d’administration qui gère le projet.

Mais une erreur majeure dans la construction de la fondation a paralysé temporairement le projet. Un des côtés de la fondation était trop haut. « On a dû faire refaire une poutre de soutien et là en raison des délais, nous avons perdu une subvention de 150 000$ », explique madame Bowes.

Selon Madame Bowes, si Jean-François Girard avait été un expert en gestion de projet de construction, il aurait vu les erreurs dans les plans et aurait pu intervenir lors du coulage de la fondation.

« C’est un bénévole dans ce projet. Il donnait son temps. Il n’a pas voulu mal faire. Mais il n’a pas vu les erreurs », dit-elle.

Ce dernier avait construit avec succès la Maison des jeunes d’Oka. Il devait gérer à la fois la Maison des jeunes tout en gérant le projet de construction du centre communautaire. « Le projet était plus simple. C’est beaucoup plus complexe maintenant », explique Mme Bowes.

 

Changement de garde

Jean-François Girard n’est plus en charge du projet. Le conseil d’administration vient de faire une offre à un nouveau gestionnaire de projet d’expérience qui pourrait être en poste sous peu.

Madame Bowes avait de bonnes nouvelles pour les citoyens d’Oka. On va reprendre le projet et on ne va pas perdre d’argent. Au pire, il n’y aura pas de fleurs sur le terrain ou le sous-sol ne sera pas fini », lance la femme qui explique que le projet avait été prévu pour être fait en plusieurs étapes.

Cette dernière affirme que le projet a obtenu une subvention de 200 000$ du Secrétariat aux affaires Autochtones et qu’elle devrait avoir 200 000$ supplémentaires de sa part. Le projet est aussi en lice pour une subvention de 500 000$ de Québec.

La Municipalité y croit toujours

La municipalité d’Oka a légué un terrain de 80 000$ à côté de la Maison des jeunes d’Oka pour la construction du centre communautaire. L’acte notarié prévoit que le terrain reviendra à la municipalité si le projet n’est pas terminé avant le 31 décembre 2018. Le maire se veut toutefois rassurant.

« On a toujours collaboré dans ce projet et on va continuer. Notre objectif c’est d’avoir un centre communautaire. On veut que ça marche », explique Pascal Quevillon.

Jean-François Girard avoue que le projet était peut-être un peu trop ambitieux du côté technique pour ses connaissances. Ce dernier affirme que le conseil d’administration et lui ont décidé de laisser la place à un gestionnaire d’expérience. Il mentionne qu’il sera toujours là pour continuer à aider à la réalisation du centre communautaire d’Oka.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Coupon Rabais
Partagez

Commentez