Cinq vérités que les travailleurs autonomes devraient expliquer aux salariés

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Être travailleur autonome, c’est un méchant contrat! Il faut être compétent, créatif, vendeur et discipliné. Puis, il faut avoir une bonne tolérance au stress de même que la capacité de gérer les risques qui viennent avec le statut. Décidément, ce n’est pas pour tout le monde.

Par Barbara Fillion, CRHA, M.SC. / barbara@jasonsrh.com

En côtoyant quotidiennement des gens qui travaillent à leur propre compte, j’ai personnellement remarqué qu’ils tendent à déteindre positivement sur moi. C’est pourquoi j’ai choisi de vous exposer 5 vérités que les travailleurs autonomes devraient expliquer aux salariés :

  1. Tu as tout à gagner à promouvoir les produits et services de ton employeur. Pour un boss, avoir des employés engagés qui agissent comme agents promoteurs de l’entreprise est un véritable rêve! Pourquoi est-ce avantageux pour toi de le faire? C’est simple. En contribuant à l’essor de l’entreprise, tu augmentes nécessairement tes chances d’avoir éventuellement un retour d’ascenseur. Après tout, comment penses-tu obtenir une augmentation salariale épicée si l’entreprise pour laquelle tu travailles est déficitaire?
  2. Tu n’as pas besoin d’être un travailleur autonome pour avoir une image de marque. Tu as une valeur et tu dois en faire la promotion comme s’il s’agissait d’une marque à vendre. À ce sujet, je t’invite à lire mon article « Crée ta marque professionnelle en 5 étapes » qui te permettra rapidement de comprendre l’importance du branding.
  3. Tu gagneras toujours à travailler fort. Il n’y a rien de mal à commencer ton shift 5 minutes plus tôt ou à le terminer 10 minutes plus tard, et ce, sans demander une rémunération additionnelle ou sans en tenir rigueur à ton boss. Selon moi, il y a une chose dont tu peux être certain dans la vie : le travail ardu fini toujours par être payant! Donnez et vous recevrez!
  4. L’amélioration continue, c’est aussi ta responsabilité personnelle. Tu n’as pas besoin d’attendre que ton boss te paie une formation pour renouveler tes compétences. Tu peux aller de l’avant et t’en charger personnellement. Essaie et tu verras que tu n’en mourras pas! Anyways, on appelle ça investir en soi-même. Dans mon livre à moi, c’est le meilleur investissement que tu puisses faire. Ceci dit, dans un monde en constante évolution, tu dois absolument renouveler tes compétences pour demeurer compétitif sur le marché du travail.
  5. Le réseautage, ce n’est pas seulement pour les entrepreneurs. En fait, tu devrais développer et prendre soin de ton réseau comme si tu travaillais à ton propre compte. Plusieurs diront : « Ce n’est pas ce que tu sais mais qui tu connais. » Assure-toi donc d’être actif sur les réseaux sociaux en tissant des liens avec les gens qui t’entourent (ex. : clients, fournisseurs, collègues de travail, voisins, amis, connaissances, etc.).

Comme tu peux le voir, les travailleurs autonomes ont en commun certaines forces dont les salariés devraient s’inspirer. Évidemment, l’objectif n’est pas ici de les idéaliser. En effet, les salariés ont eux-aussi des forces dont les travailleurs autonomes pourraient s’inspirer. Néanmoins, il est clair que nous gagnons à s’entourer de personnes qui nous font grandir et qui nous poussent à devenir la meilleure version de nous-mêmes. Dis-moi, qui est cette personne dans ton entourage qui t’inspire à te dépasser?

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partagez

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.