De l’eau brune depuis 5 ans

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Lachute)  Des citoyens de Lachute sont en colère parce que l’eau qui sort de leur robinet est très souvent brune et inutilisable en raison d’un problème avec l’usine de filtration.

Jérémy Durocher n’en peut plus de vivre à Lachute. L’eau de son robinet est régulièrement brune. Même lorsqu’elle semble normale, il ne veut plus en boire. Il doit donc acheter de l’eau en bouteille chaque semaine. Lorsqu’elle est claire, il l’utilise seulement pour cuisiner. Il affirme avoir de l’eau brune plus d’une dizaine de jours par mois.

« C’est régulier, l’eau qui sort de mon robinet est dégoûtante. Est-ce qu’on aurait envie de prendre une douche ou un bain avec de l’eau comme celle-là? », questionne-t-il. Lorsque l’eau est claire, il l’utilise pour cuisiner ou se brosser les dents.

La situation est ainsi dans au moins trois secteurs de Lachute. Les citoyens sont nombreux à se plaindre sur le site Spotted Lachute sur Facebook.

De nouveaux puits

Pourtant la ville a investi 10 millions$ pour une nouvelle usine de filtration d’eau potable il y a cinq ans. La ville affirme avoir réalisé une étude avant de procéder à la construction. L’eau aurait dû être de meilleure qualité.

Avant 2013, la Ville éprouvait des problèmes de dureté de l’eau. L’usine de filtration et les nouveaux puits devaient régler la situation.

Selon le maire Carl Péloquin, il n’était pas possible de prévoir que la Ville allait se retrouver avec une autre problématique puisqu’une nappe phréatique est un milieu vivant.  C’est la concentration de fer et de manganèse dans l’eau qui est à l’origine de la situation. Mais le maire se veut rassurant.

« L’eau rencontre les normes gouvernementales. Elle n’est pas toxique », précise Carl Péloquin.

Il avoue cependant qu’elle n’est pas toujours agréable à voir. La Ville procède régulièrement au rinçage de son aqueduc dans certains secteurs.

5 millions de plus

Après avoir investi 10 millions de dollars en 2013, la Ville de Lachute s’apprête à lancer des travaux supplémentaires de 5 millions$ au printemps 2018 pour régulariser la situation. La problématique qui touche près de 300 résidences aura donc un impact sur les taxes municipales l’année prochaine.

« C’est certain que c’est très cher, mais on doit en finir avec cette problématique », dit le maire.

L’hydrogéologue Philippe Perrier confirme que l’état d’une nappe phréatique peut ne pas correspondre aux études. « À force de pomper l’eau de la nappe, cela peut parfois arriver », conclut-il.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partagez

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.