Événement impliquant la police de Blainville: le BEI remet son rapport

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Blainville) Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a complété son rapport sur les circonstances entourant un événement où un policier de Blainville a ouvert le feu sur un suspect armé qui menaçait les employés d’une pharmacie.

Le rapport a été remis à la Direction des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui décidera si des accusations doivent être portées contre les policiers.

L’événement est survenu le 23 janvier 2017. Les policiers se sont rendus dans une pharmacie située au 1340 du Boulevard Labelle pour répondre à plusieurs appels concernant un homme armé d’un couteau qui était menaçant envers le personnel de l’établissement.

À l’arrivée des policiers, le suspect, un homme de 45 ans, est derrière le comptoir du laboratoire avec des employés. Les agents lui ordonnent de déposer son arme et de se rendre. Le suspect refuse et il fait des gestes menaçants en direction des employés, l’un des policiers décident donc d’ouvrir le feu à deux reprises sur le suspect.

L’homme a été maîtrisé et ses blessures n’ont pas mis sa vie en danger.

L’enquête est un automatisme

Conformément à la Loi sur la police, dès qu’une personne est blessée dans le cadre d’une intervention policière, une enquête est instituée et c’est le BEI qui s’en charge par soucis de transparence et d’objectivité.

Le fait que l’organisme gouvernemental ait fait enquête ne signifie pas nécessairement que les policiers ont quelque chose à se reprocher.

Comme le rapport du BEI peut servir de preuve dans un procès et qu’il contient des renseignements sensibles, son contenu tout comme les conclusions du BEI ne sont pas rendus public.

Le DPCP pourrait prendre plusieurs semaines avant de décider si des accusations seront portées.

La pharmacie où le suspect armé menaçait le personnel.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Coupon Rabais
Partagez

Commentez