Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Sainte-Thérèse) Les amateurs de sports sur glace devront prendre leur mal en patience parce ce que le nouvel aréna de Sainte-Thérèse n’est pas pour demain.

monjournal.ca a obtenu copie d’une lettre du gouvernement du Québec datée du 13 juillet 2018, adressée à la direction générale de la ville de Sainte-Thérèse, qui explique que le projet de construction du nouvel aréna n’a pas été retenu par le Programme de soutien aux installations sportives et récréatives.

Le gouvernement du Québec explique ne plus avoir les moyens de financer d’autres projets.  «  Les demandes reçues lors de l’appel de projets effectué dans le cadre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives -Phase 4, qui s’est terminé le 23 février 2018, dépasse largement l’enveloppe disponible de 150 millions$ octroyée à ce programme », peut-on lire.

La lettre du gouvernement du Québec dont monjournal.ca a obtenu copie

Daniel Hegyes, vice président hockey de l’Association du hockey mineur de Sainte-Thérèse-Boisbriand (AHMBEST) était stupéfait. « Il y a un mois on nous a dit qu’on allait l’avoir notre aréna et que tout était normal », lance M. Hegyes. Michel Aubin, président du Club de patinage artistique de Blainville/Sainte-Thérèse, était très déçu ce matin. « Je suis tombé en bas de ma chaise, ça semblait certain », dit-il. Le directeur général du Cégep a été avisé depuis peu souligne Julie Loyer, porte-parole du Cégep Lionel-Groulx.

La ville de Sainte-Thérèse le sait depuis le mois de juillet.

La mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, a affirmé qu’elle n’avait pas informé le Cégep et les organisations sportives avant parce que le Cégep était fermé. « On devait attendre la rentrée des classes et du personnel », a expliqué Mme Surprenant.

Le Cégep est ouvert pendant l’été, cependant il y a « beaucoup de personnel en vacances », a expliqué Mme Loyer. La mairesse de Sainte-Thérèse soutient avoir voulu informer tous les intervenants au même moment.

Sylvie Surprenant a mentionné à plusieurs reprises au Journal qu’un communiqué de presse avait déjà été émis en date du 12 septembre, avant que le Journal pose des questions  au sujet de l’aréna, avant de se rétracter pour dire qu’il allait être émis sous peu. / Photo: Stéphane Sinclair

Le prochain gouvernement devra débloquer des budgets

Sylvie Surprenant affirme qu’elle va poursuivre le dossier et que des rencontres sont prévues avec des instances gouvernementales au mois de novembre. Le député de Groulx, Claude Surprenant, précise néanmoins que de nouveaux crédits devront être votés par le prochain gouvernement avant de savoir si le projet pourra être subventionné par Québec.

Il existe de nombreux projets de construction d’arénas et d’autres types d’infrastructures au Québec mais il n’y a plus de crédits disponibles. Melissa Collins de la ville de Sainte-Thérèse laisse entendre que rien n’est gagné. « Nous avons été informés que ce programme provincial qui avait une enveloppe totale de 150 M$ pour les 17 régions du Québec a reçu des demandes de subventions pour une valeur de 800 M$, parsemant ainsi les projets retenus », a t’elle dit.

En attendant, les organisations sportives de patinage artistique, de ringuette ou de hockey doivent se rabattre sur les arénas de Boisbriand ou de Blainville. Cela n’est pas sans conséquences pour les parents et les jeunes qui profitaient de l’aréna de Sainte-Thérèse. Les gens de Boisbriand et de Blainville sont aussi impactés.

Moins d’heures et moins d’heures intéressantes

« On a des heures moins intéressantes. On a déjà perdu des patineuses et on doit couper 4 à 5 heures par semaine », lance Michel Aubin du CPA Sainte-Thérèse/Blainville. Daniel Hegyes de l’AHMBEST mentionne que les joueurs de Sainte-Thérèse ne pourront plus jouer à domicile et il précise que ce sera pire pendant les tournois provinciaux. Pendant les tournois Peewee, Bantam et Midget qui auront lieux à Boisbriand cette année, les joueurs de Sainte-Thérèse devront même pratiquer et jouer leurs matchs dans différents arénas des Laurentides pendant trois semaines.

Le Cégep Lionel-Groulx avait prévu le coup. « On s’est organisé tôt. Il s’agissait de notre aréna. On a obtenu des ententes avec Boisbriand et Blainville pour nos joueurs », a expliqué Julie Loyer, porte-parole du Cégep Lionel-Groulx. L’aréna de Sainte-Thérèse qui avait plus d’une soixantaine d’années a dû être fermé et détruit cet été en raison des dangers qu’il représentait.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partagez

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.