Incendie du vieux Sainte-Thérèse: les blessés sont hors de danger

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Sainte-Thérèse) L’individu qui a failli laisser sa vie dans l’incendie ayant détruit un immeuble centenaire du vieux Sainte-Thérèse, lundi soir, est maintenant hors de danger.

L’incendie a fait trois blessés dont un pompier qui a été soigné immédiatement sur place tandis que les deux autres individus, ont été transportés en ambulance à l’hôpital. L’un d’eux n’était blessé que légèrement alors qu’on ne craint plus pour la vie de l’autre, a confirmé en début d’après-midi le chef aux opération du service de sécurité incendie de Sainte-Thérèse, Mathieu Lacombe.

Immeuble historique

C’est une page d’histoire qui se referme dans le vieux Sainte-Thérèse avec la disparition de ce bâtiment commercial centenaire situé au coin des rues Blainville et Turgeon.

Le commerce de tissus des demoiselles Trudeau, avait occupé cet espace pendant presque un demi-siècle, avant que le restaurant Arousse les remplace en 1994.

Le bâtiment, qui abritait également deux logements à l’étage supérieur, est une perte totale, jetant du coup ses locataires à la rue.

« La cause de l’incendie est toujours sous enquête, la thèse d’un incendie accidentel est envisagée », ajoute M. Lacombe.

Des commerces voisins fermés

Le bâtiment devra être entièrement démoli. Durant la nuit, les pompiers ont dû en démanteler une partie afin de faciliter leur travail mais aussi pour permettre aux enquêteurs de déterminer ce qui a déclenché le brasier.

La propriétaire du commerce voisin La Friperie Petit Loup, Chantal Laforest, a eu toute une surprise en apprenant par courriel la catastrophe qui se déroulait juste à côté de son commerce.

Inquiète, elle s’est rendue sur place au petit matin pour constater l’état des lieux en compagnie de sa fille qui gère la boutique d’occasion avec elle. Aucun dégât ni d’odeur de fumée ne laissaient cependant deviner la catastrophe survenue quelques heures auparavant, a-t-elle constaté avec soulagement.

Son commerce devra néanmoins demeurer fermé de sept à dix jours, car il n’y aura pas d’électricité et de chauffage pour permettre aux enquêteurs de faire leur travail.

« Ça représente une perte de revenus pour nous, cette fermeture », déplore Mme Laforest, encore sous le choc.

Le propriétaire du restaurant Arousse, qui possède une succursale à Saint-Jérôme ainsi qu’à Montréal, n’avait toujours pas retourné l’appel de monjournal.ca, au moment d’écrire ces lignes.

Les flammes qui avaient pris naissance un peu avant 18h dans l’un des deux logements ont été éteintes en début de nuit. Ce n’est toutefois qu’aux petites heures du matin que les pompiers sont parvenus à maitriser complètement l’incendie, selon Marthieu Lacombe. Une soixantaine de pompiers locaux et des environs ont combattu le brasier.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Coupon Rabais
Partagez

Auteur

Commentez