La criminalité en baisse dans la région selon le magasine MacClean’s

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Basses-Laurentides) Dans son palmarès des villes canadiennes les plus dangereuses, le magasine MacClean’s positionne Saint-Jérôme et Saint-Eustache respectivement 2e et 3e au Québec. Toutefois, quand nous analysons les statistiques de plus près, on se rend compte que la situation est beaucoup plus reluisante qu’il n’y paraît. En fait, la criminalité est en baisse dans les Basses-Laurentides.

L’article se base sur des données de Statistiques Canada qui évalue l’Indice de gravité de la criminalité (IGC). Cet indice analyse tous les crimes rapportés par la police et prend en considération la quantité et la gravité des crimes pour ensuite donner une note qu’on appelle l’IGC.

Le Québec fait bonne figure

Il est d’abord important de mentionner qu’au niveau provincial, la première ville Québécoise à figurer au palmarès est Montréal et elle arrive au 97e rang sur 229 villes ou agglomérations. Son indice de gravité de la criminalité (IGC) est en baisse à 72.

Les ICG de toutes les Basses-Laurentides sont en baisse, signe que la criminalité est en perte de vitesse et qu’elle est bien gérée par les différents corps de police de la région.

Saint-Jérôme arrive au 98e rang canadien (2e au Québec) et Saint-Eustache au 120e rang (3e au Québec) avec des ICG également à la baisse. Seul bémol pour Saint-Eustache, les crimes violents sont en hausse par rapport à 2016, cette tendance est remarquée un peu partout au Canada.

Statistiques des services de police et non des villes

Thérèse-De Blainville arrive au 12e rang au Québec (159e au Canada), mais il est important de mentionner qu’il s’agit de statistiques provenant des services de police. La Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville (RIPTB) couvre quatre municipalités, il ne s’agit donc pas des statistiques de Sainte-Thérèse mais bien de l’ensemble des villes couvertes par la RIPTB (Sainte-Thérèse, Boisbriand, Rosemère et Lorraine).

Même phénomène pour le Lac des Deux-Montagnes qui se classe 18e au Québec (188e au Canada). Le service de police couvre plus d’une municipalité, les statistiques sont donc gonflées.

Palmarès de la région (Laval-Laurentides-Lanaudière)

Ville Rang en Région Rang au Canada IGC
Saint-Jérôme 1 98 72 (baisse)
Saint-Eustache 2 120 61 (baisse)
Laval 3 155 48 (baisse)
Thérèse-De Blainville 4 159 47 (baisse)
Mascouche 5 173 43 (baisse)
L’Assomption 6 178 41 (en hausse)
Terrebonne 7 179 41 (baisse)
Lac des Deux-Montagnes 8 188 37 (baisse)
Mirabel 9 192 36 (baisse)
Blainville 10 199 35 (baisse)
Repentigny 11 211 29 (baisse)

Palmarès au Québec

Ville Rang au Québec Rang au Canada IGC
Montréal 1 97 72 (baisse)
Saint-Jérôme 2 98 72 (baisse)
Saint-Eustache 3 120 61 (baisse)
Saguenay 4 125 58 (en hausse)
Thetford Mines 5 126 57 (en hausse)
Magog 6 130 56 (en hausse)
Québec 7 145 51 (en hausse)
Trois-Rivières 8 146 51 (baisse)
Saint-Jean-sur-Richelieu 9 150 50 (en hausse)
Sherbrooke 10 153 49 (baisse)
Laval 11 155 48 (baisse)
Thérèse-De Blainville 12 159 47 (baisse)
Mascouche 13 173 43 (baisse)
Châteauguay 14 175 42 (en hausse)
L’Assomption 15 178 41 (en hausse)
Terrebonne 16 179 41 (baisse)
Région Colline-de-l’Outaouais 17 182 40 (en hausse)
Lac des Deux-Montagnes 18 188 37 (baisse)
Mirabel 19 192 36 (baisse)
Richelieu Saint-Laurent 20 195 35 (baisse)
Région Roussillon 21 198 35 (baisse)
Blainville 22 199 35 (baisse)
Repentigny 23 211 29 (baisse)
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partagez

Leave A Reply