Projet de site récréotouristique au Parc du Domaine Vert : Patrick Kearney inquiet

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Sainte-Thérèse) Le conseiller sortant à la ville de Sainte-Thérèse et administrateur de la Régie intermunicipale du parc du Domaine Vert, Patrick Kearney se dit vivement inquiet quant à l’avenir de ce joyau régional.

Le parc du Domaine Vert est géré par les villes de Blainville, Boisbriand, Sainte-Thérèse et Mirabel. Un conseiller de chaque municipalité siège au conseil d’administration du parc et veille à ce qu’il conserve sa vocation.

Kearney quitte la vie politique le 5 novembre, et par conséquent, son poste d’administrateur au parc. Il est fier d’avoir pu protéger ces terres vierges avec ses collègues des autres villes au cours des dernières années et il se demande ce que comptent en faire les successeurs potentiels au lendemain des élections. Il montre du doigt plus particulièrement le conseiller et candidat Michel Milette de Vision Sainte-Thérèse.

« Lors de l’avant-dernier conseil de ville en septembre, Michel Milette a beaucoup défendu le fait qu’il pourrait y avoir un développement, que des promoteurs pourraient venir installer un projet d’aréna, de karting, de baseball intérieur et même des projets immobiliers. Ce n’est pas du tout dans la mission du parc, le conseil d’administration s’est opposé à ça mais M. Milette est revenu à la charge », affirme M. Kearney.

Michel Milette se défend d’avoir fait la promotion de quelconque projet.

« Tout le monde était au courant des détails du projet sauf moi parce que je suis exclus des comités pléniers. J’ai donc posé une question dans la salle du conseil et ils m’ont prêté des intentions. Après la séance les membres de l’équipe de la mairesse sortante disaient que je voulais bâtir des condos dans le parc et couper tous les arbres. C’est ridicule. Tout ce que je trouvais intéressant du projet c’est l’aréna, parce qu’on n’a plus d’aréna à Sainte-Thérèse », explique M. Milette.

Un faux débat?

Régulièrement des promoteurs s’informent de la possibilité de développer dans le parc. Mais comme il s’agit de terres rétrocédées par le fédéral après l’échec de l’aéroport de Mirabel, le gouvernement a imposé des conditions.

« Le fédéral nous permet trois vocations possibles, un parc nature, un golf, on pourrait y établir un théâtre d’été et un camping. Même si on voulait faire un aréna ou un centre de karting, le fédéral dirait non », explique M. Kearney.

Malgré ces explications pourtant claires, M. Kearney n’est pas pour autant rassuré et il affirme vouloir défendre à tout prix son lègue politique.

« Le fédéral pourrait changer d’avis demain matin et décider de permettre ce développement-là. Est-ce que c’est ce qu’on veut? Non. J’ai rien contre les promoteurs, ce n’est juste pas la bonne place pour ça », conclut-il.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partagez

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.