Ralentir la circulation autrement

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Sainte-Thérèse) La Ville de Sainte-Thérèse a eu une idée peu orthodoxe pour ralentir la circulation sur la rue Meunier,  une rue résidentielle située près d’une école primaire. Elle a installé d’immenses pots de fleurs en plein centre de la chaussée. Il s’agit d’une mesure temporaire affirme la Ville.

La rue Meunier est située tout près du vieux Sainte-Thérèse, c’est une rue résidentielle étroite. Des citoyens ont remarqué que des automobilistes pressés circulaient à vive allure sur cette rue habituellement tranquille.

Cloé Gaulin habite cette rue depuis près de 3 ans et c’est la première fois qu’elle doit contourner des pots de fleur pour sortir de sa rue.

« C’est complètement ridicule. C’est dangereux. Un matin je me suis réveillée et c’était dans la rue. Pourtant c’est bien tranquille. Les pots de fleurs sont gros et encombrants, le soir on ne les voit pas et ça diminue la visibilité et ça enlève de la place pour tourner », explique Mme Gaulin.

Les automobiles qui arrivent de la rue Napoléon n’ont pas d’arrêt obligatoire à faire avant de tourner pour emprunter la rue Meunier.

« Des conducteurs qui arrivent du secteur industriel à l’heure de pointe et qui circulent sur Napoléon empruntent meunier pour éviter les bouchons et souvent ils tournent  le coin trop rapidement. C’était un réel problème. On a pensé à une affiche “ralentissez” ou à un dos d’âne mais pour moi un dos d’âne c’est un dernier recours. On a donc décidé de restreindre l’entrée de la rue avec des pots de fleurs de façon temporaire. C’est un essaie qu’on fait, si c’est concluant on va mettre quelque chose de plus permanent, ça pourrait être un élargissement du trottoir avec un arbre planté », explique Luc Vézina, conseiller municipal du quartier.

Une solution qui cause un autre problème?

Pour certains citoyens, il y a un problème quand on veut quitter la rue Meunier.

« Quand on est sur Meunier et qu’on veut prendre Napoléon, il y a une haie de cèdre au coin et maintenant avec les pots on voit encore moins les voitures qui passent et pourquoi installer les pots avant l’hiver et si près de la dates des élections? », ajoute Mme Gaulin.

Même son de cloche d’une autre résidente qui habite sur la rue Napoléon. « Ça s’appelle mettre un pansement sur un bobo en veille d’élection. C’est beau en effet, mais surtout dangereux et peu judicieux. Les panneaux de signalisation et les dos d’ânes existent pour ça », ajoute Matilde Lopes.

« Il y a d’autres moyens de ralentir les automobilistes. Ils auraient pu installer des affiches dans l’asphalte. Il n’y a même pas de bande réfléchissante sur les pots, la nuit on ne les voit pas », dit aussi Mélanie Lapointe.

Solution temporaire?

Les pots ont été installés le 9 octobre dernier et les citoyens se demandent s’ils seront toujours sur place lors des premières neiges.  La Ville confirme que les pots seront enlevés.

« Avant la première neige ils ne seront plus là c’est certain. C’est vraiment un test qu’on fait, après avoir enlevé les pots on va évaluer la mesure si on estime que c’est concluant on aura un système permanent, mais c’est trop tôt pour dire si ça fonctionne », conclut M. Vézina.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Coupon Rabais
Partagez

Commentez