Sextos, perquisitions et photos

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Saint-Jérôme) Le policier Réal Lemay aurait eu plusieurs relations sexuelles avec Nancy Asselin qu’il avait pourtant arrêté dans le cadre d’une opération policière. Cette dernière a semblé développer des sentiments amoureux pour lui.  

C’est ce qui ressort de la deuxième journée du procès de l’ancien sergent détective de la Régie intermunicipale de police de Thérèse-De Blainville. Des textos, des sextos, des photos osées, de la séduction, du sexe, de la naïveté et de la jalousie, étaient au coeur de la preuve, soit 2000 textos que la couronne et la défense ont remis aux médias.

 

La relation aurait débuté rapidement. Dès le lendemain de la perquisition chez Nancy Asselin à Boisbriand le 28  mai 2014. Cette dernière contacte le sergent détective pour le remercier. « PS: je suis en train de prendre un verre de vin à ta santé! loll (c’est une blague) »,  écrit-elle le 29 juin 2014 avant que celui-ci lui réponde 39 minutes plus tard « Anytime ».

C’est le 5 juin qu’aurait eu lieu la première rencontre. En cours, la prévenue a affirmé qu’ils avaient discuté et écouté de la musique. Le lendemain,  elle lui a dit: « J’avais tout laver mes draps, mais je vais en profiter seule », a-t-elle dit, laissant clairement comprendre que leur relation avait été consommée.

La grande séduction

Tout au long des 2000 textos, il semble que l’homme entretenait une relation qui était basée sur le sexe alors que la femme semblait être en amour avec lui. À plusieurs reprises il lui parle de ses affectations sur le terrain. « Je suis en filature…  – on vient de perdre le suspect… – Fait attention à toi! », peut-on lire.

Mais de façon majoritaire, les discussions sont anodines et portent souvent sur le sexe, majoritairement quand le policier se trouve au boulot.

Perquisition

Le sergent détective lui aurait fait parvenir une photo en pleine perquisition le 6 juin 2012. Sur les photos, on peut apercevoir une moto et une voiture de sport. La conversation va devenir de plus en plus chaude.

L’une des photos présentées en preuve. C’est sur cette voiture que le couple aurait aimé “faire l’amour”. / Photo: preuve fournie par la cour.

 

« Non mais imagine baiser sur le hood. – Oufff… oui et dedans », lance-t-il. Elle lui répond: « Pis à côté » et lui de répliquer: « pis derrière ». Le policier Lemay était alors au travail et sur les lieux d’une perquisition. Il  finira par conclure qu’il ne s’agit pas d’une bonne idée de “baiser” sur la voiture puisque que les deux tourtereaux pourraient bosseler la voiture.

La photo du maître chien et du chien envoyé par le sergent détective et reçu par la prévenue. / photo: preuve fournie par la cour.

Le 13 juin 2014, alors que l’enquêteur Lemay était sur une autre perquisition, il lui envoi une photo du maître chien. On ne peut rien apercevoir sur la photo sauf une policier de dos, le chien et le fouillis qui règne.

Risque  

Alors que la fête des pères arrivait, le sergent détective aurait écrit à la prévenue:  « Ouin… fait chier… pis je pense que c’est la fête des pères… je vais avoir des dessins lolll », a-t-il écrit. Cependant, ce dernier respecte scrupuleusement son temps avec ses enfants et sa conjointe comme on peut le voir sur tous les SMS et ce, même s’il semble minimiser par textos l’importance de son temps en famille.

Le dossier de madame Asselin prend très peu de place dans les 2000 sms. On peut lire que le sergent détective parle souvent de ses affectations mais de façon très sommaire. Il est difficile de savoir où il se trouve et sur quel dossier il travaille. Cependant, ce dernier aurait consulté son dossier et celui du nouveau chum de Mme Asselin.

« J’aimerais savoir pourquoi tu as tout regardé sur Yan. – Voir si pas criminel. ta sécurité pis la mienne… » a-t-il répondu. Il se qualifie d’ange gardien. Le policier va lui remettre un cadeau devant sa voiture alors qu’elle était avec sa nouvelle flamme.

Voici les chandeliers que lui a offert le sergent détective. / photo: Fournie par la couronne.

Mme Asselin va finir par s’éloigner de lui et prendre des photos de tout ses textos et les remettre à son avocate qui va conclure une négociation avec la couronne afin de faire tomber les charges contre elle. C’est ainsi que la couronne va transmettre les informations à la Régie intermunicipale de police de Thérèse-De Blainville.

Réal Lemay a été accusé d’abus de confiance et d’utilisation frauduleuse d’un ordinateur. Il a été congédié au printemps 2015 après une enquête qui a débuté en novembre 2014.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Coupon Rabais
Partagez

Commentez