Site d’enfouissement de déchets à Kanesatake: on enterre le problème

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Kanesatake) Depuis plusieurs années il existe des sites d’enfouissement illégaux à Kanesatake et le problème n’est toujours pas réglé et ce même si les autorités sont au fait de la situation depuis au moins 2013. Pire encore, le nombre de sites illégaux est en augmentation.

Depuis juin 2013, des déchets sont enfouis en face du Mohawk Gas Bar sur la route 344. Les gouvernements provincial et fédéral de même que le conseil de bande, connaissaient l’existence de ce site d’enfouissement illégal et pourtant son propriétaire continu de gérer son “commerce” sans être gêné.

« Je vois plein de camions venir, mais là, ça ne semble pas être des camions de déchets comme dans le passé. Je vois du sable, de la terre, des roches, mais pas de déchets. Mais il y a quelques années, c’était l’enfer, Je n’ose pas imaginer ce qu’ils ont enfoui à cet endroit. J’avais de la misère à respirer », a raconté une source qui désire garder l’anonymat.

En 2013, le chef du conseil de bande, Serge Simon, était furieux contre les contrevenants

« Il y a une de nombreuses personnes ici dans la réserve qui sont trop pauvres. Ces gens ne font qu’essayer de survivre et c’est ce qui se passe. Il s’agit qu’un blanc arrive et leur offre de l’argent pour ses vidanges et il se peut qu’un mohawk accepte, parce que c’est une question de survie », avait-dit à l’époque M. Simon.

Près de 30 sites répertoriés

Même des contenants de recyclage sont enfouis dans ce site contrevenant aux lois et aux règlements en vigueur.

Selon nos sources, il y aurait plus de 30 sites d’enfouissement de déchets, de remblai de berge et de recyclage de matériaux secs sur le territoire de Kanesatake. Les différents paliers de gouvernement ne s’empresseraient toujours pas à faire respecter les lois environnementales et les règlements municipaux. Le remblai illégal de berge se poursuit sur au moins trois sites.

« Nous avons besoin de moyens. On a reçu un peu d’argent pour essayer de régler la situation en face du Mohawks Gas Bar, mais on n’a toujours rien pour intervenir sur le terrain et décontaminer. On veut le faire et on va le faire, mais on a besoin d’avoir les moyens de le faire », a expliqué Serge Simon.

Ce dernier souhaite intervenir rapidement pour prendre des analyses d’eau et déterminer la nature et les conséquences environnementales de l’enfouissement de déchets.

« On ne veut plus de ce genre de situation et nous allons même aller chercher les informations préalables pour pouvoir intervenir efficacement. Cela va nous donner une idée de la problématique. Notre but, c’est d’avoir un agent responsable de l’environnement qui va sillonner le territoire. Mais, on a même pas encore les moyens de le faire. Mais on dénonce ces agissements », a expliqué M. Simon.

Silence radio au Ministère de l’environnement

Contacté il y a deux semaines, bien avant le remaniement ministériel, le porte-parole du ministère ne pouvait pas répondre à nos questions. « Je ne peux pas vraiment répondre a vos questions, je dois vérifier et quelqu’un va vous revenir. Probablement la responsable des communications de la région. Mais cependant, vous devez savoir qu’on a besoin de l’autorisation de la direction pour vous répondre et depuis peu, on a de moins en moins l’autorisation de répondre aux médias », a mentionné le relationniste du ministère,  Clément Falardeau

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partagez

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.