Victoire éclatante pour la série C aux USA

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

(Mirabel) Les quatre juges de la Commission américaine sur le commerce international ont statué à l’unanimité que Bombardier n’avait pas nui à Boeing en ayant reçu des subventions qualifiées d’illégales par la compagnie américaine et en ayant vendu la Série C en dessous de sa valeur.

L’agence américaine annule donc la totalité des droits compensatoires de près de 300% imposés par le département américain du commerce en octobre dernier. La principale raison serait que la Série C n’entre pas en compétition directe avec des appareils de Boeing.

La tempête a débuté le 6 octobre dernier quand le Département du commerce a imposé des droits compensatoires de 220% à la compagnie québécoise. Washington a alors rajouté des droits antidumping de 79,82% « pour avoir vendu des avions à des prix inférieurs au prix réel ».

La compagnie américaine Boeing accusait Bombardier d’avoir été subventionnée pour le développement de son dernier né en plus de l’avoir vendu à rabais à Delta. Selon Boeing, Bombardier aurait vendu ses avions à près de 20 millions de dollars, alors que le prix devrait plutôt avoisiner les 30 millions.

Victoire

Il s’agit d’une victoire qui parle d’elle-même selon Nathalie Siphengphet, porte-parole chez Bombardier Aéronautique, puisqu’il s’agit d’un vote à l’unanimité.  Peu de temps après l’annonce, la compagnie a fait parvenir un communiqué.

« La décision d’aujourd’hui est une victoire pour l’innovation, la concurrence et la primauté du droit. C’est aussi une victoire pour les compagnies aériennes américaines et le public voyageur des États-Unis. Les avions C Series sont les plus novateurs et les plus efficaces à avoir été créés depuis une génération », peut-on lire dans le communiqué.

Il fallait être à Mirabel pour constater la satisfaction, le soulagement et le large sourire des employés qui quittaient l’usine.

« C’est incroyable, c’est une bonne nouvelle pour nous autres, lance Eugène Christopher.  On est super content, on se sent très fier et rassuré », rajoute Marie-Josée Brassard.

Assemblage en Alabama

Malgré l’éclatante victoire de Bombardier Aéronautique, Cette dernière fabriquera en Alabama les avions destinés au marché américain. Les appareils de la Série C vendus au reste du monde devrait toujours être fabriqués à Mirabel.

« On estime le marché mondial à plus de 6000 appareils et on vise 50% du marché mondial. Il y aura une ligne d’assemblage en Alabama alors qu’il y en aura deux à Mirabel », explique Nathalie Siphengphet.

La victoire de Bombardier ne changera en rien l’entente signée avec Airbus. « En 2015, nous avions des pourparlers avec Airbus, mais ces derniers n’ont pas abouti », rajoute-t-elle.

Boeing pourrait encore porter la cause en appel. Mais selon de nombreux analystes, ce genre de décision est rarement renversée. Les employés de Bombardier peuvent donc enfin dormir tranquilles.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partagez

Leave A Reply